Simulation de bourse

Connexion espace membre

Pas encore membre ? Actuellement 131 traders connectés. Qui est en ligne ?




Vous n'êtes pas connecté.

#1 21-11-18 09:27:00

La bourse et l'analyse graphique.

Salut à tous wink

Vu les signaux de forces et de tendances en ut daily,H4 hourly... Devinez la tendance du marché pour cette fin d'année 2018.
La théorie des Vagues d'Elliott représente une avancée de la théorie Dow bien connue. Elle s'applique à tous les actifs, les passifs librement négociés, ou produits ...actions, obligations, pétrole, or, ETF .
La théorie des Vagues d'Elliott est basée sur certaines lois cycliques de la #psychologie du comportement humain.
Selon Elliott, le comportement des prix du marché peut être clairement estimé et indiqué dans le graphique sous forme de Vagues (la Vague est ici un mouvement de prix clair).
La théorie des Vagues d'Elliott indique que le marché peut être scindé en deux grandes phases : Marché Haussier et Marché Baissier.

La théorie des Vagues d'Elliott est basée sur certaines lois cycliques de la psychologie du comportement humain. Selon Elliott, le comportement des prix du marché peut être clairement estimé et indiqué dans le graphique sous forme de Vagues (la Vague est ici un mouvement de prix clair). La théorie des Vagues d'Elliott indique que le marché peut être scindé en deux grandes phases : Marché Haussier et Marché #Baissier...

Le cycle le plus long, selon Elliott, est appelé Grand Supercycle qui est composé de 8 vagues Supercycle. Ces dernières sont composées chacunes de 8 Cycles, wink

Par exemple, si le nombre de jours pendant lequel la tendance ne change pas est supérieur à 3, le sens de la tendance ne devrait pas s'inverser jusqu'au début du 5ème jour...

Le mieux c'est de comprendre l"effet des 3 vagues.  Bon trades à tous pour 2019

Hors ligne

 

#2 26-11-18 00:34:35

Re: La bourse et l'analyse graphique.

La théorie des vagues d’Elliot et les Retracements Fibonacci

Le retracement Fibonacci est une méthode employée pour déterminer les niveaux de résistance et support potentiels du prix d’un actif. Il se base sur l’idée que le prix retracera une partie prédictible d’un mouvement original, après lequel il continue à se déplacer dans la direction originale. Souvent une correction retrace un pourcentage Fibonacci d’une vague précédente. Historiquement, les plus communes zones de retracement ont été 38.2%, 50% et 61.8%. Ces niveaux sont où la majorité des analystes se concentrent, parce qu’ils agissent dans le marché comme un tournant potentiel.

L’analyse Fibonacci offre aux traders la possibilité de prévoir les niveaux de support et de résistance à partir d’une correction de prix et elle pourrait aider à identifier dans le marché les tournants potentiels.

Les retracements Fibonacci peuvent être très efficaces pour faire une chronologie des entrées dans la direction de la tendance. Cette méthode est souvent employée par les traders comme partie d’une stratégie de trading de tendance. A l’aide de cette stratégie, les traders observent des niveaux de prix importants qui ont lieu dedans la tendance. Cela veut dire qu’ils achètent quand le marché est à la hausse et vendent quand il est à la baisse. Ensuite, les traders essayent d’ouvrir une position dans la même direction de la tendance initiale (considérée à avoir un risque plus faible). L’utilisation de ce scénario, anticipe qu’il y a une probabilité que le prix rebondisse des niveaux Fibonacci vers la direction de la tendance principale.

Le retracement Fibonacci est un outil puissant qui peut être aussi assez utile parce qu’il marque souvent des points de renversement avec une précision troublante. C’est pourquoi il devrait être utilisé en liaison avec d’autres indicateurs pour identifier les opportunités de trading potentielles en particulier avec la théorie des vagues d’Elliot.

Les niveaux de retracement Fibonacci
Si le retracement des 50% n’est pas basé à proprement dit sur la séquence Fibonacci, il est généralement vu comme un niveau de renversement significatif dans d’autres théories.

Le nombre d’or

La séquence de Fibonacci
Voici l'ordre des nombres Fibonacci, après 0 et 1, chaque nombre est la somme des deux nombres précédents : 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610 etc. (610 = 377+233)
Comme on peut le constater, cet ordre peut continuer à l'infini.
Chaque nombre est environ 1.618 fois plus grand que le nombre précédent (610/377 = 1,618), ce nombre est appelé (nombre d’or)
 
Nombre d'or, Section dorée, Divine proportion et autres appellations mystiques... sont des dénominations qui désignent un rapport arithmétique : le nombre d'or.
Ce dernier n'est ni une mesure, ni une dimension, c'est un rapport entre deux grandeurs homogènes.
Jean-Paul Delahaye affirme (pour la Science Août 1999) que le chemin des mathématiques à la numérologie est dangereux parce riche en interprétations... 
En effet des milliers de pages ont été écrites sur le nombre d'or, baptisé Φ.
Il serait connu depuis la nuit des temps. On le retrouve chez les peintres du début du siècle, dans les cathédrales gothiques, sur les façades des temples grecs et même au c½ur de la Grande Pyramide.
On dit qu'il aurait été transmis de bouche de pythagoricien à oreille d'initié, comme un secret universel et immuable (il n'était pas considéré comme un nombre puisque seuls les entiers sont des nombres chez les grecs).
De nombreux tableaux seraient conçus selon les règles de la "divine proportion" (expression datant de 1509 avec Léonard de Vinci).
On retrouve cette proportion dans la nature et pourquoi pas dans l’alternance des vagues sur les océans ?

Le ratio d’or est l’inverse exact
Le ratio d’or est 1 divisé par le nombre d’or
0,618 est égal à 1 divisé par 1,618   

Ainsi 0,618 est le retracement Fibonacci des 61,8% et 1,618 est la première extension Fibonacci des 161,8%

Dans la séquence de Fibonacci 0, 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144, 233, 377, 610 etc. Après avoir divisé 610 par le nombre immédiatement précédent (377) nous prenons 233 (le nombre précédent à 377) : 610/233 nous obtenons 2,618
Ainsi nous avons la deuxième extension Fibonacci des 261,8% et si on divise 1 par 2,618 nous obtenons le retracement des 38,2%

Toujours en gardant 610 nous le divisons cette fois-ci par 144 (nombre précédent 233) nous avons 4,236 qui est la troisième extension Fibonacci des 423,6% et en divisant 1 par 4,236 (0,236) le retracement des 23,6%     

On peut même étendre les extensions et retracements en poursuivant cette méthodologie on obtient ainsi les 685% avec les 14,6% etc.

Toutefois comme indiqué plus haut les retracements et les extensions les plus utilisés sont 38.2%, 50%, 61.8%, 100% ; 161,8% et 261,8%. Mais on peut très bien concevoir de retenir les retracements des 14,6% et pourquoi pas des 5,57%

Quelques précisions sur les vagues d’Elliot
https://www.ig.com/fr/news-et-analyses/ … -d-elliott


.

Dernière modification par Jamestracker (26-11-18 01:11:27)

Hors ligne

 

Pied de page du Forum