Simulation de bourse

Connexion espace membre

Pas encore membre ? Actuellement 128 traders connectés. Qui est en ligne ?




Vous n'êtes pas connecté.

#41 10-08-16 18:35:00

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

J'ai survolé votre approche du problème sans vraiment la comprendre. J'y reviendrai par curiosité intellectuelle quand j'aurais plus de temps.

Juste pour signaler à Argent qui peut ou non me croire que pour ce qui me concerne, ma gestion Boursematch correspond à la gestion réelle de mon portefeuille à 95%, que longtemps mon portefeuille correspondait presque à l'intégralité de mon patrimoine et aujourd'hui à environ 90% de celui-ci.

Ma gestion du risque est très intuitive:

-pas de trading ou à la marge (position en vad long surtout pour contrebalancer mes positions, sur des positions correspondant à environ 2,5% du tout sans idée de stop, mais avec un risque marginal et petit assumé);
-investissements principalement sur des sociétiés small sur lesquelles j'ai un avantage de compréhension et de suivi, principalement de croissance pour plus de 50% et quelques unes plutôt value pour 20% à 30%.
-concentration du portefeuille sur les grandes convictions;
-très peu de rotation de portefeuille hors crise boursière;
-acceptation des erreurs et des pertes quand elles ont lieu;
-pas de coup, je ne joue jamais la tendance pour elle-même;
-je ne préoccupe pas des appréhensions irrationnelles ou non fondées .

Cela donne un rendement actuariel brut d'un peu plus de 10%, correspondant à peu près à la rentabilité financière moyenne des entreprises détenues,  ces dix dernières années. Sur 20 ans, le rendement est supérieur. J'avais les dix années antérieures de meilleures performances mais je consacrais environ 40h par semaine à étudier quand aujourd'hui j'en suis à moins de dix.

L'idée n'est pas d'être plus intelligent que le marché chaque jour, comme dans le cas du trading, ce qui est épuisant et presque impossible,  mais d'être plus courageux que le marché aux moments les plus opportuns, soit selon mon style très rarement, surtout quand les opérateurs sont agités par la peur de ce que sera les cours du jour prochain et que des phénomènes de déséquilibre entre achats et ventes marché s'observent. Le reste du temps, je ne fais la plus part du temps rien sinon étudier.

Par contre, j'ai une conscience aigüe des risques pris. Je sais que je joue mon patrimoine qui représente pour moi la sécurité financière de ma famille et le prix de ma liberté. Tout cela est globalement intuitif et reste rationnel bien que non formellement précis. Mais je n'ai pas besoin de me rassurer à quantifier précisément le risque pris pour ajuster mon évaluation et mes décisions. Je crois cela même parfaitement impossible, illusoire.

Pour conclure, je crois fermement que les performances boursières, et la gestion du risque en est une des composantes cardinales, résultent pour environ 20% de l'intelligence et pour 80% environ de dispositions morales (courage, sang froid, prudence, humilité, conscience de ses capacités et limites, etc.)

Je crois qu' Argent a raison sur la différence fondamentale entre investir fictivement ou réellement. Je doute que dans les deux cas beaucoup des protagonistes des forums boursiers aient le même comportement. Mais il y en a quelques uns. J'en suis un. J'en connais quelques autres. Et communément ceux-là au bout d'un certain moment cessent de parler et on les voit plus guère sur les forums.

Je crois bien que j'ai témoigné à coté du sujet mais bon aujourd'hui j'avais envie de parler lol

Dernière modification par Graham (10-08-16 21:23:22)

Hors ligne

 

#42 10-08-16 23:39:24

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour Graham, Argent, Doudou et à Tous

           Merci Graham pour votre témoignage

           Doudou pour la liste de question, j’avais répondu en complément d’Argent pour le point 3 pour tous les autres j’adhère à ses réponses.
Je reprends point par point

1)    Une valeur* ne peut pas chuter plus que 100 %. 
Oui Lorsque la société dépose le bilan, suite à une insuffisance de réserve en capital

2)    Une valeur* peut augmenter largement plus de 100 % « pas de limite ».
Oui également exemple Vallourec début 2005 était à environ 6¤  pour finir l’année à environ 28 ¤

3)    Une valeur* Short est obligatoirement en SRD et en VAD « vente à découvert » donc «Service à Règlement Différé » ce qui coute de l’argent au jour le jour.
Ici la question est ambigüe : 
-Une valeur (action et autres) peut être admise en SRD, Toutefois certaines d’entre elles sont éligibles uniquement à l’achat il est spécifié SRD long only
- d’autre part certains dérivés Short comme des trakers, certificats et autres  sont exposés inversement au sens du marché, ainsi il est possible en les achetant au comptant de se placer à la baisse d’un indice ou d’une action sans se porter en VAD avec les frais financiers du SRD.

4)    Une valeur* Long SRD, « Service à Règlement Différé »  coute de l’argent au jour le jour.
Oui.

5)    Qu’une baisse de 50 %  sur une valeur* sans SRD nécessite 100 % de hausse pour simplement revenir à l’équilibre.
les actions et dérivés classiques Oui.
Toutefois ici attention: Certains dérivés à levier qui sont adossés à un support (indice, action et autres). Ils reproduisent au jour le jour le mouvement du support, toutefois avec le levier un décalage se produit (Béta Slippage). Dans ce cas il faut que le support (exemple l’action) fasse plus que les 100 % de hausse pour que ce dérivé retrouve son cours d’origine.

6)    Qu’une baisse de 50 % sur une valeur* avec SRD nécessitera plus « sans savoir » de 100 % de hausse pour simplement revenir à l’équilibre.
Oui. De plus à la longue l’accumulation les frais du SRD sont rédhibitoires pour justifier le maintien de la position.

7) Qu’une valeur* peut distribuer des dividendes.   
Oui mais pas toutes.
On peut aussi avoir des sociétés qui proposent le dividende sous forme d’action nouvelle
Exemple en 2015: Essilor où 67,6 % le la somme totale du dividende ont été versés ainsi, cela permet à la société de cumuler des réserves de capital en trésorerie, mais cela entraine une augmentation du nombre d’action avec une dilution par action.
A l'inverse une société qui distribue un dividende alors que le Résultat Annuel est négatif, celle ci consomme des réserves du capital

Argent

Je retrouve mon flegme, je m’excuse de mon emportement de l’autre soir

Le différant qui nous oppose c’est la gestion du risque entre UN trade pris individuellement, et la gestion global du risque décliné dans un portefeuille investis pour une longue durée où ici le risque du Trade doit être englobé dans le risque total du portefeuille.

Dans votre cas et celui de BIGCAPS
vous faites du Trading qui se rapproche à l’Intraday  ou à très Court Terme 
avec au plus 5 trades engagés simultanément. Dans cette version de gestion Boursière  j’ai approuvé vôtres pratiques de calcul de risque avec l’utilisation de Stop.

Toutefois pour les non Initiés à la Bourse, dans mon post intitulé :
<< évolution de la prise de risque décliné pour le suivi d’un portefeuille >>   
j’ai cru bon de développer le mécanisme de l’enchainement des risques dans un portefeuille << diversifié >> où le gestionnaire à un objectif d'investissement sur une longue période.
Ici se n’est pas forcement la performance isolé du trade qui est indispensable mais aussi son intégration dans l’ensemble du portefeuille diversifier.

Dans cet objectif j’ai cru bon de mettre en lumière que le risque d’un Trade (pris isolément) pouvait venir compenser (sens opposé ou diversification) une ligne déjà existante dans le portefeuille ou au contraire amplifier le risque << total >> du portefeuille.

En pratique
Oui je tiens un suivi des risques mais à la différence d’un Trader Intraday qui le fait par Trade

je le fais aussi et en plus par :

-Ligne d’action ou autres instruments financier et par sens (Achat/Vente)

-Accessoirement par secteur d’activité (Financière, cyclique et autres) pour ne pas y cumuler les risques. 

-Par volatilité en distinguant le béta de chaque action à la Hausse et celui à la Baisse

-Par type de marché : dérivés

Ensuite Je confronte le résultat avec la maturité de la tendance de l’indice et les risques de retournement du Marché pour faire une expertise si mon portefeuille ne s’écarte pas trop avec les perspectives de l’évolution du marché.

Oui mon truc est un alambic et encore j’essaye de le simplifier pour une bonne visibilité.


Pour mes portefeuilles :

Jamestrader si certaines nouvelles lignes d’action ressemblent à la réalité exemple AB Science,
mon portefeuille ici est trop récent pour être représentatif,
de plus il me permet d’effectuer des expériences comme par exemple comparer les VAD avec l’utilisation de Tracker Short 2.
Dans la réalité j’ai 1/3 du portefeuille inscrite dans des sociétés en nominatif pur qui complique la gestion avec l’utilisation de dérivés pour remplacer temporairement la vente d’action.

Jamestracker ici c’est une pure expérience de gestion alternative qui me permet d’avoir quelques repères en fonction des variations de la volatilité des Marchés financiers.
Il ne réplique pas exactement  le suivi de mon guide.
Ici la pondération m’oblige à utiliser les Trackers Euro Stoxx 50 avec au fil de la journée des trous de transaction

Hors ligne

 

#43 11-08-16 10:00:06

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

" Le différant qui nous oppose c’est la gestion du risque entre UN trade pris individuellement, et la gestion global du risque décliné dans un portefeuille investis pour une longue durée où ici le risque du Trade doit être englobé dans le risque total du portefeuille. "

Hélas non. Pas pour moi. Je pensais avoir été très clair.

Sur un capital de 30.000 un risque de 1% donne 300 et de 2%  600.
Moi j'ai choisi et arrêté sur mon plan de trading  : 1%.
CECI est la perte admissible, par trade,  qui est DEFINIE d'entrée !
Et ce risque total n'est pas modifié quelque soit l'instrument (pour les CFD idem), quelque soit l'U.T, au comptant ou en SRD, avec ou sans levier, suivant  la taille de position du trade dont le calcul suivra  (tous les frais en commissions entrent, ensuite, dans le calcul de la taille de position).
Il va sans dire que compte tenu de la suite de la démarche et de la validation très stricte du trade, le nombre de trades est souvent compris entre 1 et 4, rarement au delà.
Il suffit, si la validation (suivant des bases de Reward/Risk) le permet, de multiplier (un simple calcul mental) le nombre de trades ouverts simultanément par le risque initial pour obtenir l'exposition totale du capital.
Le risque peut évoluer à la baisse jamais à la hausse (sauf cataclysme mondial entrainant des gaps !)

Le risque total suit (par calcul) l'évolution du capital.

Un trade = 300
Deux trades = 600
Trois trades = 900
Quatre trades = 1200

Cette technique n'est pas faite pour ceux qui ont l'habitude de tirer sur tout ce qui bouge, ou d'effectuer une ouverture poussé par l'impulsivité ou la cupidité.

Et cela ne va pas plus loin.


2/ Dans votre cas et celui de BIGCAPS
vous faites du Trading qui se rapproche à l’Intraday  ou à très Court Terme 
avec au plus 5 trades engagés simultanément. Dans cette version de gestion Boursière  j’ai approuvé vôtres pratiques de calcul de risque avec l’utilisation de Stop.

BIGCAPS fait du trading TCT.   
J'ai analysé ses trades sans trouver sa technique de détection. Je finis par penser qu'il n'a pas de technique pour valider ses trades mais qu'il travaille sur conviction personnelle.
J'ai essayé (puisque je viens ici pour des tests) d'imiter son modus operandi sur graphe de 5' - 10' - 15' -
j'arrive à la conclusion que ses performances peuvent être bonnes si son opération est dans le sens de la tendance TCT, sinon ses trades se plantent.
Au réel les conditions de commissions des intermédiaires restent pour le quidam prohibitives pour de l'intraday très actif.
Comme cette manière de faire est très chronophage je conclue qu'il n'est pas possible de mener de front des opérations TCT sur BM et dans le réel ! (j'ai souvent des difficultés de simultanéité en travaillant sur des graphes 1 heure et loupe des tests sur BM -le réel restant prioritaire-....je ne dois pas avoir le don d'ubiquité !)

Comprenne qui voudra !

En ce qui concerne mon trading..
Je reste opportuniste et me plie aux conditions du marché.
Je peux être TCT, swing, teneur de position (mais le risque total ne change pas, ni le calcul de la taille de position - sauf le choix du stop).
En réel, je ne suis en activité que sur des tendances, jamais a contrario, donc au maximum à 30% du temps boursier.

J'en reste là

   wheelchair

Hors ligne

 

#44 11-08-16 13:48:25

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Nouvel exemple de ce que je disais pour le trade VEOLIA du 27/07 bloqué par la limite de pondération

Ce jour :

trade sur BNP en TCT
ouvert sur BM avec un blocage à 14.430 cours ouverture 44.76 stop 44.27

du fait du timing (15' min chez BM)  :

ouvert en réel cours 44,39 stop 44,16
sur la base de 1% du risque total (300) on obtient une taille de position de 1300 actions soit 57707 euros (déduction de frais SRD prévisibles) donc SRD avec effet de levier MAIS risque bloqué à 300 euro - comme on le constate de visu (l'exemple avéré  me semble préférable à toutes élucubrations abracadabrantesques - merci Chirac pour ce néologisme fabuleux- !) reward/risk 1/1 : 44.62 (niveau du nouveau stop soft) -   RRR 2/1 : 44.85 (objectif)

débouclage (suite indicateur)  44,80
commissions 120,95
gains net :  412,05

Et pour confirmer mon propos le risque n'a jamais été supérieur à 300, les autres positions étant couvertes !


Cet exemple qui vient d'être vécu est la simple confirmation du bien fondé d'une politique drastique sur l'emploi du calcul de la taille de position et du reward/risk

Pour moi le reste n'est que littérature, ensuite chacun fera ce qu'il voudra y compris (désolé) de chercher midi à quatorze ou pire .....de sodomiser les diptères !


bons trades

  wheelchair

Dernière modification par argent (11-08-16 14:20:27)

Hors ligne

 

#45 11-08-16 16:09:46

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Eurêka, 
Argent je pense avoir résolu notre équation Ouf, ou du moins je l’espère

Pour ne pas déformer votre exposé, je le reprends toutefois en chemin inverse.

‘’ Il va sans dire que compte tenu de la suite de la démarche et de la validation très stricte du trade, le nombre de trades est souvent compris entre 1 et 4, rarement au delà.
Il suffit, si la validation (suivant des bases de Reward/Risk) le permet, de multiplier (un simple calcul mental) le nombre de trades ouverts simultanément par le risque initial pour obtenir l'exposition totale du capital.
Le risque peut évoluer à la baisse jamais à la hausse (sauf cataclysme mondial entrainant des gaps !)

Le risque total suit (par calcul) l'évolution du capital.

Un trade = 300
Deux trades = 600
Trois trades = 900
Quatre trades = 1200

Cette technique n'est pas faite pour ceux qui ont l'habitude de tirer sur tout ce qui bouge, ou d'effectuer une ouverture poussé par l'impulsivité ou la cupidité.

Et cela ne va pas plus loin.’’


Commentaires personnel :

Vous dites : le nombre de trades ouverts simultanément par le risque initial pour obtenir l'exposition totale du capital.
En spécifiant : le nombre de trades est souvent compris entre 1 et 4, rarement au-delà


Cette technique n'est pas faite pour ceux qui ont l'habitude de tirer sur tout ce qui bouge, ou d'effectuer une ouverture poussé par l'impulsivité ou la cupidité.



En fait Argent nous avons la même démarche mais pris dans un sens différant en parlant d’une même chose.

Dans ma phrase :

‘’Le différant qui nous oppose c’est la gestion du risque entre UN trade pris individuellement, et la gestion global du risque décliné dans un portefeuille investis pour une longue durée où ici le risque du Trade doit être englobé dans le risque total du portefeuille.’’

Quand : 

Vous dites : pour obtenir l'exposition totale du capital.
Je parle : de risque total du portefeuille

Touts les deux nous avons la même précaution de ne pas exposer simultanément plusieurs trades de façon inconsidérée

A la différence que pour :

Vous : c’est l’addition du risque, de chaque trade (300 ¤ fixe) que vous avez défini au départ, en prenant comme seule variante le nombre de trade ouvert pour obtenir l’exposition totale du capital

Moi : de l’enveloppe de l’exposition total du capital que je nomme risque total du portefeuille : je fais une équation en prenant comme double variante le nombre de trade et le risque pris.

Dans le nombre de trade, je tiens compte de la taille du trade pour ne pas déséquilibrer la diversification du portefeuille.
-Dans votre cas pour définir la taille du trade vous diviser le risque pris par la marge entre l’achat et le Stop.
-Dans mon cas, une fois cette opération effectuée (calcul de la taille du trade) je peux très bien réduire par deux ou plus en gardant la même marge entre l’achat et le Stop.
Donc le risque pris en proportion est le même   

Dans le risque pris des 1 ou 2% du trade, chez moi il n’est pas forcement fixe (mais rentre sensiblement) dans cette fourchette lorsque je fais un semblant de Trading pour tenir compte :
- la volatilité de l’action ou autres supports et celle du Marché
- l’interaction des trades entre eux et la composition du portefeuille déjà existante

Nota : Dans une gestion en continue on ne solde pas forcément le portefeuille lors qu’un changement de tendance menace. 


Dans votre cas Trading il y a simplicité, puisque régulièrement votre portefeuille est soldé de tout trade.

Chez moi dans le réel avec un portefeuille investi à la longue :
pour la même Action un trade initial peut être de longue date soldé en partie (pas ici sur BM)  puis complété par un autre trade, rendant un suivi individuel de trade pratiquement impossible.


En fait ici on débat entre les différences de la pratique du Trading TCT et celles (ou plutôt du mien) d’Investisseur / Gestionnaire d’un portefeuille diversifié en continu.


J’ai bien peur qu’entre les deux pratiques la transposition soit difficile.

Dernière modification par Jamestrader (11-08-16 16:19:32)

Hors ligne

 

#46 11-08-16 16:58:53

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Il est certain que l'on ne peut comparer une position d'investisseur et celle d'un trader.

J'ai été, il y a longtemps ( à l'époque on l'on passait les ordres, après lecture de la Cote Desfossés chez un Agent de Changes,   - pour ceux qui avait une Bourse locale - )  investisseur.... à l'époque les moyennes à la baisse n'était pas honnies,  je travaillais surtout sur le marché à prime conditionnel (que je regrette).

Avec l'évolution des ordres internet je suis passé d'investisseur à tradeur, avec un courtier en ligne et une plateforme PRT.
Simplement parce que les Unités de Temps se sont raccourcies, et qu'elles se raccourciront encore.

Donc j'essaye de m'adapter ....en utilisant des méthodes des traders d'Outre Manche. J'affectionne les bio tech du Nasdaq.


juste une précision. Il est excessivement rare que je puisse avoir 3 ou 4 trades près de leurs stops.....ou alors c''est qu'il y a un grave problème à régler rapidement.
(Pour moi un stop n'est qu'un garde fou pas une éventualité à envisager,  j'ai peu de pertes au delà de 7 %, en swing, simplement parce qu'une perte de 7% signifierait un reward/risk de 14%....je reste conscient qu'il peut avoir des gaps overnight dévastateur !)


  wheelchair

Hors ligne

 

#47 11-08-16 17:10:37

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Merci Argent


J’espère que nos discussions soient utiles pour les non initiés


Cordialement Louis
A+

Hors ligne

 

#48 11-08-16 21:35:24

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour à tous.

Je vous ai lu tous deux avec une grande curiosité.

Je ne conçois absolument pas, comme vous, que votre prise de risque serait plus maîtrisée par le fait que la perte maximale assumée pour chaque trade serait réduite à deux, voire un pourcent du portefeuille global et je ne crois pas que ce faisant vous assureriez mieux la préservation du capital.

Ce que vous dîtes sur un trade est vrai et juste. Sur période longue, entre en jeu le paramètre de multiplication du nombre de trades. Si on peut limiter pour un trade le risque de perte maximale assumée, rien ne garantit sur de nombreux trades que la performance moyenne de tous ces trades ne soit fortement negative. Et dans ce cas, la garantie de conservation du capital est illusoire.

Prenons quelques exemples:

1. Vous êtes un trader actif qui tenait 5 trades par jour que vous clôturez chaque fin de séance, à perte maximale assumée de 1%. De la sorte, dans le mois vous réalisez environ 100 trades. Imaginons que vous obteniez 45% de réussite pour un gain global rapporté à tout le portefeuille de 0,5% et 55% de perte pour un même niveau de 0,5%. Votre performance sur le mois est de: 1,005^45*0,995^55, soit une perte de 5% du portefeuille dans le mois.

2. Portez le taux de perte à 60% et de réussite à 40% pour le même niveau, on obtient:
1,005^40*0.995^60, soit une perte d'environ 10% sur le portefeuille dans le mois.

3.Imaginons maintenant pire. Vous réalisez 35% de gains à 0,4% pour 65% de perte à 0,6%.
On obtient environ 22% de perte sur le capital dans le mois.

Ces exemples sont loin d'être excessifs et sont parfaitement envisageables.
On pourrait parfaitement limiter la prise de position à un trade par jour. La performance serait la même sauf qu'elle surviendrait sur une durée différente, ici environ 6 mois.

Où est la garantie de conservation du capital dans la durée? Nulle part. Elle est illusoire.
Ces exemples expliquent pourquoi, dans la durée, les traders ont un taux de mortalité rapide considérable. Les quelques exceptions relèvent bien souvent de l'anomalie statistique. Un peu de temps en plus et leur perte survient malgré leur réussite antérieure. Ainsi de Jesse Livermore. Ainsi, ici sur Boursematch de Supergus.

Et la raison en est très simple: rien ne permet de croire que globalement le trader saura reconnaître et suivre une tendance, saura liquider sa position opportunément en gain ou en perte, saura maîtriser avec un parfait sang-froid ses émotions. Si à cela, on ajoute l'usure dans le temps du fait de la multiplication des trades, la confiance excessive en soi en cas d'une première réussite prolongée -c'est l'écueil de la plus part des traders de génie- on arrive à cette mortalité rapide évoquée des traders. Le paramètre de multiplication des trades fait rentrer dans l'équation sur la maîtrise des risques bien de nouveaux paramètres qui ont une importance sans doute plus considérables.

Pour ces raisons, je me persuade que la notion de perte maximale assumée, dans le cas des traders, est fausse et n'apporte aucune garantie pour la préservation du capital car elle prend en compte le risque de perte que de façon théorique pour un trade sans intégrer les effets démultipliés sur ce capital des séries supérieures de trades ratés sur les trades réussis.

J'ajoute encore qu'il me sera très difficile d'admettre qu'à multiplier les trades, le trader augmente ces chances de réussite. Il réduit plutôt sa capacité de décision opportune et rationnelle et accroît le risque de mauvais choix. Et immanquablement ceci a une incidence négative sur la préservation du capital.

Bien cordialement

Dernière modification par Graham (11-08-16 21:41:03)

Hors ligne

 

#49 11-08-16 22:04:52

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Merci Graham, Argent, Jamestracker, et tous les autres.

Sujet très passionnant et dans la bonne humeur, c'est très appréciable.

Je vous pose une autre question:

J'ai investi environ 1/3 de mon portefeuille sur le Tracker Lyxor CAC levier 1.

Le 06/07/2016 les dividendes tombent "1.50 ¤" sauf erreur un peu plus de 3 %.

A ce jour mon portefeuille n'est toujours pas crédité de ces dividendes et ce n'est pas faute d'avoir demandé à Thomas la régularisation.

Pensez vous qu'en bourse il y a un principe de base: suivre l'évolution de ses performances?.

J'espère que Thomas lira ces quelques lignes et régularisera la situation.

Pour le reste je suis majoritairement d'accord sur les réponses auxquelles vous avez eu la gentillesse de répondre à mes quelque questions, mais pas tout à fait satsifait et j'espère que nous aurons la possibilité d'en reparler.

C'est juste une question d'interprétation.

OUPS Graham, nos posts se sont croisés. Je viens de lire ton post du dessus, super et en autre :

" Pour ces raisons, je me persuade que la notion de perte maximale assumée, dans le cas des traders, est fausse et n'apporte aucune garantie pour la préservation du capital car elle prend en compte le risque de perte que de façon théorique pour un trade sans intégrer les effets démultipliés sur ce capital des séries supérieures de trades ratés sur les trades réussis".

Encore merci à vous tous.

Dernière modification par Doudou06 (11-08-16 22:37:53)

Hors ligne

 

#50 12-08-16 01:00:34

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonsoir Doudou

Vous trouverez ici le Prospectus du Tracker

http://doc.morningstar.com/Document/b4b … e53b7dec23

J’ai l’impression que depuis au moins 15/06/2014 (indiqué en fin de page 2)
date à la quelle ce tracker réplique directement l’indice de référence CAC40 Gross Total Retum, qu’il ne verse plus de dividende.
Le CAC40 Gross Total Retum (CAC40GR) est l’indice avec les dividendes réinvestis

Ce n’est qu’une déduction

En fait en page 2 juste au-dessus  Informations pratiques il est indiqué

(*) Jusqu’au 16 mai 2011, l’indice de référence du fonds était le CAC40 Price Return (avec distribution du dividende)

(*) A partir du 15/06/2014 le Fonds réplique directement l'Indice de Référence. (Qui est indiqué en début en page 1 CAC40 GR)

Dernière modification par Jamestrader (12-08-16 01:13:22)

Hors ligne

 

#51 12-08-16 08:40:05

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Merci Jamestracker.

Je ne sais pas ci le lien fonctionnera mais chez Lyxor etf c'est bien 1.50 ¤ au 06/07/2016.

http://www.lyxoretf.fr/france/fr/retail … istrib/eur

Il faut se rendre sur le site Lyxor: cliquer sur Particulier puis performance du produit, il y a tout l'historique.

Le lien fonctionne il faut juste cliquer sur performance produit, et lire l'historique c'est en bas à droite.

Dernière modification par Doudou06 (12-08-16 08:43:02)

Hors ligne

 

#52 12-08-16 09:11:02

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour DOUDOU,

Vous voulez suivre vos performances et pourquoi pas avoir une forme de suivi consigné ?

Alors je vous conseille le logiciel MEROPS (vous trouverez la 'pub' dans ABC Bourse). Cela fait 7 ans que je travaille avec cet outil très performant et facile à utiliser.

Vous pouvez accéder à la version simplifié. Elle est très pratique.

  wheelchair

Dernière modification par argent (12-08-16 09:46:55)

Hors ligne

 

#53 12-08-16 09:46:08

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

GRAHAM Bonjour,

vous écrivez :
"" Pour ces raisons, je me persuade que la notion de perte maximale assumée, dans le cas des traders, est fausse et n'apporte aucune garantie pour la préservation du capital car elle prend en compte le risque de perte que de façon théorique pour un trade sans intégrer les effets démultipliés sur ce capital des séries supérieures de trades ratés sur les trades réussis".

Pas tout à fait d'accord si l'on parle 'trading'. 
Si c'est sur le point de vue 'investisseur' je n'ai plus aucune expertise dans ce domaine.

Trading
La perte (appelons cela risque tant qu'elle est potentielle) est suivant mon concept une notion de protection pour éviter l'érosion.
Avec un risque de 1% sur le capital il faudra avoir 99 trades négatifs (sur la base de 1%) pour connaître la ruine. Autant jouer à la roulette russe !
Si on admet que 50 % de performances est le pourcentage moyen des traders actifs (les 'virtuels ont des % plus élevés...et pour cause !) , il faudra donc agir sur le ratio Reward/Risk (gain anticipé/perte admise) de chaque trade à ouvrir, qui reste en instance de validation. Cette validation (dans le cadre de la performance 50%) sera donnée si le ratio est supérieur à 2/1. Faites les calculs et vous comprendrez mieux cette démarche.

En clair : le calcul Objectif-cours  doit être plus de deux fois supérieur au différentiel cours d'ouverture-stop.

Dans votre dernière phrase : " sur ce capital des séries supérieures de trades ratés sur les trades réussis".

C'est ce que l'on appelle le 'pay off' qui joue, lui,  sur le total des trades exécutés. Alors que la première partie était le trade unitaire à ouvrir.
En statistique BM c'est le Ratio G/P.
Ce ratio est plus important que la performance. C'est le "pay off". Lequel doit être privilégié.
Une augmentation du pourcentage de réussite  ne vous donnera pas ipso facto une augmentation de votre capital, alors que le pay off : oui !

C'est la raison pour laquelle on avait demandé (il y a 6 ou 7 ans) à Thomas ce genre de statistique (vous devez vous en souvenir) pour suivre l'evolution d'un portefeuille.

Bonne journée

  wheelchair

Dernière modification par argent (13-08-16 09:55:51)

Hors ligne

 

#54 13-08-16 18:15:46

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour Doudou et à Tous

A la question :

Pensez vous qu'en bourse il y a un principe de base: suivre l'évolution de ses performances?.

A cette question je complète ses performances avec l’exposition du portefeuille

Si la performance du portefeuille diverge sensiblement dans la durée avec le ou les indices.
Soit cette dérive est voulue
Soit il y a un problème d’exposition.

Et s’est là tout le sujet de mes interventions dans cette file.

Chaque un: On a des affinités dans tel où tel Secteur Activité (Biotech, Technologie etc.)

Suivant ces secteurs et la maturité de la société, La volatilité ou le caractère défensif  de l’action est plus ou moins grande.
On peut également constater une certaine rotation dans les résultats et donc du cours de l’action  des sociétés suivant le cycle économique, les fluctuations des taux monétaires, etc.
La liste est longue !

A mon sens pour rechercher un optimum de protection et de performance il faut savoir équilibrer son portefeuille en fonction d’une alchimie de critères suffisant large.
Si malgré tout, on reste très spécialisé, il faut élargir le poste liquidité en y associant une partie du portefeuille.

Suivant les conditions du marché les deux postes associés (liquidité + Investi occasionnellement) sont constamment reliés pour se protéger ou bénéficier d’un changement de tendance.
La partie investissement en permanence peut être renforcée sensiblement avec un portefeuille d’action défensive, comme pour le CAC40   avec Danone, Essilor, L’Oréal etc.
Puis arbitrer progressivement ces postes défensifs pour rechercher un peu plus de volatilité. Ce poste investi en permanence n’est pas obligatoirement figé.

Ces trois parties : Investissement en permanence, occasionnelle, liquidité est fonction de la volatilité du portefeuille mais également du rythme d’intervention.

Nota :
Le groupe défensif dans lequel je classe Danone, Essilor, L’Oréal est complété avec Sodexo et Legrand.
Il représente 16% de la capitalisation du CAC40.
Les Bénéfices Net attendus pour 2018 représentent 8,5% de ceux du CAC40,  le PER moyen pour 2016 est d’environ de 27 et  pour 2018 de 23 avec une perceptive de croissance des BN (2016/18) de 18%.
Depuis le 31/12/2015 la capitalisation de ce groupe a augmenté de 10%.

Un autre groupe que j’appelle force five du CAC40 mais plus volatile, rassemble une part de 13,3% de la capitalisation.
Les Bénéfices Net attendus pour 2018 représentent 14% de ceux du CAC40, le PER pour 2016 est de 17 et pour 2018 de 11,5 avec une perceptive de croissance des BN (2016/18) de 46%.
Depuis le début de l’année la capitalisation de ce groupe a baissée de 5%.

Au-delà des opérations sur le capital lorsqu’il y a une divergence de la capitalisation entre ces deux groupes (pris en exemple) en faveur du 1er, ou une convergence et suivant la tendance, j’ai un a priori sur la tendance en cours que je valide par les Analyses Techniques et j’adapte la composition du portefeuille.

Pour le CAC40 j’ai distingué 8 groupes

Tout ce travail ne peut pas se faire sans un suivi de performance de son portefeuille et du marché.

Hors ligne

 

#55 14-08-16 05:44:14

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour,

On ne peut apporter une seule réponse à un sujet aussi vaste que celui des marchés financiers et de la Bourse en particulier.
On apporte sa réponse. Celle qui correspond le mieux à son profil, à son expérience. On n'apporte qu'une vérité, la sienne.

Il est coutume d'admettre qu'il y a en Bourse trois types d'acteurs :
- les investisseurs
- les traders
- les joueurs

Aussi s'il est simple de généraliser le mode de fonctionnement basique de chaque catégorie il devient complexe de vouloir édicter pour chacune d'elle un modus operandi précis, car chacune de ces catégories est formée d'individus différents qui agissent à leur manière.

C'est, à mon avis, la raison pour laquelle ce qui convient à l'un pourrait être néfaste à l'autre.
Il me semble qu'il est dangereux de suivre un chemin que l'on a pas pris le soin de tracer soi-même.

Chacun garde son libre arbitre d'opérer à sa convenance.

wheelchair

Dernière modification par argent (14-08-16 06:01:36)

Hors ligne

 

#56 15-08-16 15:11:31

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour Argent, Jamestrader, la file.

En fait, j'interpellais Thomas sur les dividendes Lyxor qui ne sont toujours pas crédités sur compte, je pense que cela à une incidence fortement négative sur la lecture de la performance de mon portefeuille.

Bon, soyons réaliste ;

Mes certitudes "entre autres",

Je ne serais jamais meilleurs trader, ce n'est pas le but recherché.
Je ne serais jamais meilleurs investisseur, ce n'est pas le but recherché.
je ne gagnerais donc jamais l'une des trois premières places du podium Boursematch ce n'est pas le but recherché.
Nous venons ce jour de valider 4514.10 pts sur Cac Cash.
Il y a des passionnés chez Boursematch.... et merci à vous tous

Une incertitude " entre autres'.

A 4514.10 pts, l'un de ces 2 points seras validés à 100 % en premiers sur CAC CASH:

4861.34 pts ou 4166.34 pts.

Merci à vous tous

Hors ligne

 

#57 15-08-16 15:45:20

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Bonjour Doudou,

Je ne sais pas quelle importance a accorder aux performances !

Qu'est-ce qu'une performance ?
C'est le nombre de trades gagnants par rapport aux trades perdants.
Est-ce un gage de succès et de réussite pérenne ? J'en doute (je vais certainement faire réagir ceux qui ont des scores supérieurs à 50/50) si c'est le seul critère qui détermine le plan de trading.
Au fond c'est important surtout parce que cela flatte l'ego d'avoir eu raison plus souvent que la moyenne.
Mais c'est générateur de profits si le pay off est élevé.

On peut avoir une performance importante sans avoir gagné beaucoup d'argent par rapport aux mouvements généraux effectués

A mon avis il y a dans les statistiques d'autres éléments plus importants :
- le pay off (ratio G/P)
- la durée en jours de portage

1/ le pay off c'est l'élément de base pour analyser la qualité du money management et la gestion des risques
un pay off élevé garanti contre le risque de ruine

2/ la durée en portage, et en particulier l'analyse comparative de ces deux composantes,  car c'est l'élément qui vérifie si le trading est en prise direct avec " laisser courir ses gains et couper ses pertes " . Ce qui est tout aussi valable pour les investisseurs (porter une perte sur de longs mois, si celle-ci n'est pas conséquente, peut se comprendre, mais immobiliser des fonds sur lesquels on a accepté de perdre plus de 25% (le quart) de la capitalisation du trade me semble suicidaire).
A ceux qui peuvent réagir contre mon propos (cela peut se comprendre) je leur suggère de regarder de près les résultats qu'ont eu les effets des 'subprimes' sur des 'fonds d'investissements' qui n'avaient pas coupé assez tôt......et qui sont partis définitivement au tapis.

Passez en revue le compte du top 50 et vous verrez que certains comptes ont des résultats (ratio GP et durée) très satisfaisants sur peu de trades effectués.....donc sur des engagements financiers moyens et non chronophage.

Mais chacun trade comme il l'entend.......le tout c'est de durer.

  wheelchair

Dernière modification par argent (15-08-16 15:48:46)

Hors ligne

 

#58 24-10-18 22:19:57

Re: Lancement d'un site de conseils boursiers

Je m'arrête sur la remarque :
Le risque total suit (par calcul) l'évolution du capital.

Un trade = 300
Deux trades = 600
Trois trades = 900
Quatre trades = 1200

Si c'est comme ça, la prise de risque est vraiment couverte via ce lien, la prise de risque à de plus grandes sommes veut qu'on peut cumuler des profits encore et encore plus élevés et non pas le contraire. NON !!!

Dernière modification par Patros (25-10-18 16:47:41)

Hors ligne

 

Pied de page du Forum